Atelier d’élaboration des axes stratégiques

Contexte
La Côte d’Ivoire, longtemps troisième producteur mondial de café avec plus de 200000 tonnes de café vert, est reléguée ces cinq dernières années entre 7è et12è rang mondial avec environ 100 000 tonnes. Ainsi, la relance de la caféiculture est une préoccupation majeure du pays. Cette relance passe, entre autre,par la création de nouvelles variétés. Depuis 2010, nous travaillons avec le Centre National de Recherche Agronomique (CNRA) sur l’axe de la création de nouvelles variétés de Robusta (C. canephora),productives,résistantes aux maladies, ayant une bonne qualité organoleptique et adaptées au climat. Ces variétés permettraient une récolte pré-rentrée scolaire afin de donner les liquidités nécessaires aux petits producteurs
mais aussi elles devraient avoir une jupe basse afin de faciliter la récolte.
Ainsi, dans le cadre de la JEAI, nous développons des connaissances en génomique et en architecture. Le séquençage et l’analyse bioinformatique permettront une meilleure connaissance des gènes impliqués dans l’expression des caractères recherchés. Ce qui permettra d’étudier les possibilités de mise en œuvre de nouvelles stratégies d’introgression des gènes (par exemple CRISPR-Cas9). La prise en compte de l’architecture est un volet important vu la forte relation entre l’architecture et la productivité du caféier. Cette architecture peut aujourd’hui être étudiée grâce au modèle GreenLab, développé à l’AMAP -CIRAD. Par ailleurs, nous ambitionnons d’optimiser ce modèle en termes de prédiction de la production, vu les changements saisonniers, en y intégrant des données en génétique.
Objectifs
L’objectif de cet atelier, qui regroupe des personnalités ressources de la filière café, est de définir des axes de recherche qui prennent en compte les préoccupations actuelles des producteurs.
Résultats attendus
1) Les axes de recherche développés dans le projet sont validés
2) Des axes complémentaires, prenant en compte les préoccupations actuelles des producteurs sont définis.
L’atelier s’est déroulé en présence ( par vidéo conférence) des membres de l’équipe de la JEAI à Abidjan et à Montpellier.